Actualités

Lutte contre l’épidémie de COVID 19 : Le virus ne prend pas de vacances

 
 
Lutte contre l’épidémie de COVID 19 :  Le virus ne prend pas de vacances

Cet été, le virus circule toujours. Ensemble continuons d'appliquer les gestes barrières.

L’arrivée de la période estivale et le retour à une vie presque normale peuvent donner l’impression que le coronavirus n’est plus une menace. Mais face à une situation encore incertaine et une recrudescence du nombre de personnes contaminées comme cela se produit localement, il convient d’adopter durablement les gestes barrières afin qu’ils deviennent un réflexe quotidien.

  • La distanciation reste de rigueur : pour les repas et les activités en famille, entre amis, en groupe, on privilégie l’extérieur, on veille au respect des distances et pour les personnes à risque, on porte le masque pour les protéger,
  • Le port du masque (chirurgical ou en tissu) sert à protéger les autres. Il est important de continuer à le porter dans les situations suivantes : dans les transports en communs, dans les commerces et les restaurants, lors des festivités, en présence de personne à risque et de manière générale dès que la distanciation n’est pas possible.
  • Le lavage des mains reste un geste incontournable. Il est recommandé de se laver les mains à l’eau et au savon ou à l’aide de gel hydroalcoolique plusieurs fois par jour. De nombreux commerces et établissements mettent du gel hydroalcoolique à l’entrée. Il ne faut pas hésiter à s’en servir. À l’entrée, il permet d’éviter de contaminer les lieux, à la sortie, il permet d’avoir les mains propres pour se protéger soi-même.

Surveiller son état de santé

Même pendant les vacances, au moindre signe évocateur de la maladie, il est important de consulter un médecin et de se faire dépister. Cela permet de se protéger soi-même et de protéger les autres.

En cas de test positif, respecter l’isolement sera nécessaire pour éviter de contaminer d’autres personnes. L’isolement peut avoir lieu au domicile si le trajet peut être effectué avec un véhicule personnel ou si l’assurance individuelle prend en charge le rapatriement à domicile, soit dans un lieu d’hébergement dédié.

Les informations sur le parcours de soin sont accessibles sur le site du Gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/tests-et-depistage

Recommandations pour les voyageurs

Lorsqu’ils ont un projet de déplacement à l’étranger, les voyageurs sont invités à consulter les pages, constamment mises à jour, des « Conseils aux Voyageurs » sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

Si un voyage peut être envisagé, les voyageurs sont invités à s’inscrire sur Ariane afin de recevoir alertes et informations si la situation l’exige pendant leurs déplacements à l’étranger.

BON À SAVOIR !

À la piscine et sur les sites de baignades

Aucune étude concernant la survie du SARS-CoV-2 dans l’eau n’est disponible à l’heure actuelle. Pour autant, l’eau ne semble pas un lieu propice pour la survie et le développement des virus. Les virus de la famille des coronavirus sont trop fragiles et survivent trop peu longtemps dans le milieu extérieur pour se transmettre.

L'eau des piscines publiques est filtrée, désinfectée et désinfectante. Les traitements de l’eau, lorsqu’ils sont bien maîtrisés, permettent de répondre aux normes physiques, chimiques et microbiologiques fixées par la réglementation sanitaire et sont capables d’éliminer les micro-organismes - dont les virus – sans irriter la peau, les yeux et les muqueuses.

Cependant, afin de limiter le risque de transmission du virus entre baigneurs, ces mesures de désinfection doivent impérativement s’accompagner de règles strictes en matière d’hygiène, de comportement et distanciation physique, ainsi que d’une limitation de la capacité d'accueil des établissements.

Sur les sites de baignades, le respect des mesures de distanciation physique (distance entre les serviettes sur la plage) et des gestes barrières (se laver les mains ou utiliser du gel hydroalcoolique avant et après avoir fréquenté des lieux collectifs) reste le meilleur moyen de limiter la propagation du virus.

Utilisation des climatiseurs, des ventilateurs et des brumisateurs 

Dans le contexte sanitaire actuel, l’aération des milieux revêt une importance capitale pour le renouvellement de l’air intérieur ainsi que pour son refroidissement.

A domicile et dans les structures collectives, il est recommandé d’appliquer les consignes d’aération régulière par ouverture en grand des fenêtres au minimum pendant 10 à 15 min deux fois par jour.

Il est par ailleurs rappelé que l’utilisation de ventilateurs dans les espaces collectifs clos ou semi-clos, est contre-indiquée, dès lors que plusieurs personnes sont présentes dans cet espace en même temps, même porteuses de masques, si le flux d’air est dirigé vers les personnes.

A noter que les dispositifs collectifs de brumisation peuvent présenter des risques. Ils doivent être utilisés en respectant les préconisations spécifiques détaillées sur le site du ministère de la santé.

Pour aller plus loin :

Consulter le dossier de presse Covid-19 et vacances sur le site : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/vacances

Affiche 8 conseils
 
 

A lire également :