Chenilles processionnaires | kit de communication à destination des collectivités

 
 
Chenilles processionnaires | kit de communication à destination des collectivités


Depuis quelques années, le département des Vosges connaît une prolifération exponentielle de chenilles processionnaires du chêne. Ces chenilles se développent aussi bien en milieu forestier ou en zone urbaine (parc, jardin, arbre isolé…). La prolifération est variable en fonction des conditions météorologiques, de la prédation, de la présence de nourriture…

En 2019, le niveau d’infestation a engendré des impacts sanitaires, économiques, touristiques et environnementaux. Il a également eu un impact médiatique important auprès des populations.

Face à ces différents enjeux qui mobilisent plusieurs services de l'État (Préfecture, DDT, ARS, ONF), la Mission Inter-Service de l’Eau et de la Nature s'est mobilisée en 2020 pour apporter une réponse commune à la gestion de cette espèce nuisible. Cette mission a été reconduite pour l’année 2021.

Afin d’informer le public sur la situation sanitaire et d'aider les élus dans le choix des moyens de lutte, la MISEN propose un kit de communication comprenant :

       -   une cartographie des secteurs infestés réalisée par les professionnels de la filière bois. Cette carte sera mise à jour une fois par semaine pendant la période de crise et sera incrémentée des arrêtés municipaux d’interdiction de circulation en forêt. Vous trouverez ci-contre le lien vers la cartographie : https://carto2.geo-ide.din.developpement-durable.gouv.fr/frontoffice/?map=39b58b43-f58e-4d15-a6ee-cc7969501a7f#

       -  la fiche de l’ARS relatives à « Chenilles urticantes – Consignes de prévention sanitaire ». Le premier des moyens de lutte est de se protéger en adoptant son comportement (disponible également sous le lien : https://www.grand-est.ars.sante.fr/chenilles-urticantes-0 )

        -  le guide de l’INRAE « La chenille processionnaire du chêne – Mieux la connaître pour mieux s’en protéger » présente les différentes techniques homologuées pour lutter contre la chenille processionnaire du chêne. L’INRAE recommande que « Pour une lutte efficace dans le temps, respectueuse de l’environnement et afin de prévenir le risque, il est conseillé de combiner les méthodes » (également téléchargeable sur le site https://www.inrae.fr/actualites/guide-mieux-connaitre-processionnaire-du-chene-sen-proteger ).

Sur cet aspect, l'attention des élus est tout particulièrement attirée sur l'inefficacité et la dangerosité pour les personnes et pour l'environnement, d'employer des moyens artisanaux qui favorisent le "stress" de l'insecte dans sa phase urticante : Des actions comme l'abatage et le broyage des arbres infestés, l'aspersion de produits divers (eau de javel, insecticide, divers produits toxiques), le recours au brulage au chalumeau sont à proscrire absolument.

       - un modèle d’arrêté municipal d’interdiction de circulation en forêt .

       - les visuels de communication

Dans tous les cas, la lutte contre les chenilles urticantes est une affaire de professionnels, il est donc fortement recommandé de faire intervenir une société spécialisée ou un professionnel formé dans la lutte contre les nuisibles pour toute intervention sur un arbre infesté.

Le bureau de la MISEN assurera une mission de veille sanitaire et environnementale pendant toute la saison de prolifération des chenilles processionnaires du chêne.

Pour un affichage permanent, notamment sur des sentiers pédestres ou en forêt qui pourraient être exposés d’une année sur l’autre à l’invasion de chenille,les collectivités sont invitées à prendre contact avec l'ONF: Atelier Bois Grand Est - 880 Chemin de la tréfilerie - 88200 XERTIGNY - Contact: atelier-bois.grandest@onf.fr

Pour conclure, une vidéo a été réalisée par le bureau de la MISEN à l’été 2020 sur le sujet et hébergé sur le site https://www.onf.fr/onf/recherche/+/7d8::urticantes-et-menacantes-les-chenilles-processionnaires-envahissent-les-forets-des-vosges.html