« 1 jeune, 1 mentor » Premier appel à projets en soutien de l’objectif de 100 000 mentors en 2021

 
 
« 1 jeune, 1 mentor » Premier appel à projets en soutien de l’objectif de 100 000 mentors en 2021

Le dispositif « 1 jeune, 1 mentor » a été annoncé par le Président de la République le 1er mars dernier. Venant compléter le plan « 1 jeune, 1 solution », il vise à accroître le nombre de jeunes qui bénéficient, pendant leur parcours scolaire, dans leurs choix d’orientation ou en phase d’insertion professionnelle, d’un accompagnement par un mentor plus âgé (étudiant, professionnel en exercice ou jeune retraité).

Ce dernier mobilise son expérience et ses réseaux, à raison souvent de quelques heures par mois, et contribue ainsi à lutter contre les asymétries d’information qui touchent souvent les jeunes issus de milieux modestes. Le Président de la République a souhaité fixer un objectif de 100 000 jeunes suivis dès 2021, soit un triplement par rapport à 2020, avant un passage à 200 000 en 2022.

Dans ce contexte, un premier appel à projets est lancé en vue de soutenir des projets de croissance du mentorat en France. Doté de 16 millions d’euros, il sera ouvert du 25 mars au 19 avril 2021, et permettra d’initier du mentorat pour environ 50 000 jeunes d’ici à l’automne. Cet appel à projets constitue un premier jalon essentiel dans la construction d’une politique publique-privée de soutien au mentorat. Il sera complété dans les prochains mois par un second exercice similaire, en cohérence avec les moyens financiers (30 M€, en sus des moyens déjà en place sur le sujet) dégagés cette année dans le cadre de l’initiative.

Les financements délivrés seront destinés à soutenir l’intégration d’acteurs d’intérêt général à la plateforme 1 Jeune, 1 Mentor, des acteurs proposant déjà ou ambitionnant de mettre en place des dispositifs de mentorat pour les jeunes. Cet appel à projets permettra ainsi aux actuels acteurs du mentorat de se développer et à d’autres d’émerger.

Ces financements ont également pour but de soutenir la montée en puissance de ces acteurs, afin qu’ils puissent accompagner un nombre conséquent de jeunes. Par ailleurs, si l’ambition est d’aider tous les jeunes qui le jugent nécessaire, une attention particulière sera portée aux acteurs accompagnant en priorité des jeunes issus de milieux modestes, qu’ils soient issus de quartiers administrativement repérés comme les zones de revitalisation rurale (ZRR)les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Comment puis-je déposer ma candidature ?

Ce dossier est transmis par courriel, au plus tard le 19 avril 2021 à 23h59 (heure de Paris). Les dossiers incomplets ou déposés après la date limite de dépôt ne sont pas recevables.

Les fichiers compatibles avec Microsoft Word (.doc ou .docx), adobe Acrobat Reader (.PDF), Microsoft Excel (.xls ou.xlsx), open office (.odt ou .ods) ou sous la forme d’archives compressées (.zip, .rar, .7z) sont acceptés. La version électronique fait foi.

Toute question en amont de la candidature peut être adressée à : mentorat@jeunesse-sports.gouv.fr

En cas de projets portés par plusieurs associations, une seule candidature devra être déposée par l’association responsable du projet. Une association ne peut présenter qu’un seul projet.
Si l’association n’a pas respecté ces conditions, l’administration se verra dans l’obligation de lui retirer les financements éventuellement perçus.

Comment se déroulent les sélections ?

Les projets seront instruits par le Comité Interministériel du Mentorat, coprésidé par le ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports et la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et composé notamment du ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Une première liste restreinte de projets sera ensuite transmise au Jury de Labellisation, composée de représentants de la DGEFP, de la DJEPVA et de représentants du Collectif Mentorat.

La liste des projets lauréats sera publiée sur les sites internet du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et du Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports. Les personnes coordinatrices des projets seront parallèlement informées de la sélection ou non-sélection de leur projet.

Le porteur de projet s’engage à réaliser le projet pour lequel il demande la subvention. À ce titre, un suivi des projets sera réalisé au cours de l’année. Le porteur de projet devra rendre des comptes des moyens consacrés et résultats obtenus aux comités régionaux et nationaux. Afin de procéder à l’évaluation des projets, il sera demandé aux associations de fournir, à 12 mois et à 24 mois :
→ Le nombre de personnes bénéficiaires ;

→ La part du territoire nouvellement couverte grâce à la mise en place du projet.

Téléchargement au lien suivant du cahier des charges de l’AAP « 1 jeune, 1 mentor » et du document relatif aux critères d’éligibilité :

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/1jeune1mentor-premierAAP

Vous avez des questions ?

Posez-les par courriel à l’adresse : mentorat@jeunesse-sports.gouv.fr

Liens pratiques

Le mentorat, un levier essentiel pour les jeunes

1jeune1solution.gouv.fr : de nouveaux services pour accompagner les jeunes dans leurs recherches d’emploi