Lutte contre les vols à main armée

 
 

Conseils

 

Vous dirigez ou travaillez dans un établissement susceptible d’attirer la convoitise de malfaiteurs. Pensez à quelques mesures simples à mettre en œuvre.
 
 – DISSUADER ET PROTEGER :

  • un référent sûreté est à votre disposition dans tous les services de police et de gendarmerie. Contactez-le et établissez avec lui un diagnostic de sécurité de votre établissement ;
  • protégez vos locaux par des installations techniques adaptées (vidéo-protection, éclairage intérieur et extérieur, alarme anti-intrusion, rideaux métalliques, miroirs, …) ;
  •  informez les clients des mesures de sécurité et de protection de votre établissement (présence de caméras, coffre à ouverture temporisée, …).

– PREVENIR : 

  • pensez à former votre personnel aux mesures de prévention ;
  • n’ayez pas d’habitudes ; changez régulièrement votre comportement (horaires et itinéraires) ; devenez imprévisible ;
  • ne laissez pas votre caisse et vos fonds à la vue de tous ;
  • soyez attentif à votre environnement : détecter les allées et venues inhabituelles, redoublez de vigilance au moment de l’ouverture et de la fermeture de votre établissement. Une agression peut ainsi être évitée ; en effet, le malfaiteur abandonne souvent son projet s’il pense avoir été repéré. En cas de doute n’hésitez pas à prévenir les forces de sécurité.

– BIEN REAGIR PENDANT ET APRES L’AGRESSION : 

  • essayez de conserver votre calme et votre sang-froid, ne vous opposez pas physiquement à l’agresseur ;
  •  cherchez à mémoriser le signalement de l’agresseur, la direction et le moyen de fuite, les objets qu’il a touchés…Tout ce qui peut servir à son identification ;
  • demander aux témoins de rester sur place dans la mesure du possible, ou relevez leurs coordonnées ;
  • dès que vous êtes en sécurité, composez le 17 et indiquez clairement l’objet de votre appel et les éléments dont vous disposez ; ne raccrochez pas, attendez que l’opérateur vous le demande ;
  • dans l’attente de l’arrivée des enquêteurs, préservez les traces et les indices en fermant votre commerce ou en bloquant l’accès aux zones nécessaires ; ne rajoutez pas des traces sur les lieux de l’infraction (gobelets, cigarettes, traces de pas, empreintes,…) ; ne touchez pas aux objets que les malfaiteurs peuvent avoir abandonnés (cagoules, chargeurs d’armes, douilles, vêtements).